Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

Conférence Nationale Humanitaire 2020 : la localisation de l’aide internationale à l’étude

La Conférence Nationale Humanitaire, qui réunit tous les deux ans les acteurs de l’aide humanitaire et au développement sous l’égide du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE), s’est tenue le 17 décembre 2020.
De nombreux sujets ont été abordés au cours des différentes tables-rondes qui ont ponctué la conférence : l’impact des sanctions et mesures anti-terroristes sur l’aide humanitaire, le nexus humanitaire-développement-paix, le réchauffement climatique ou encore le respect du droit international humanitaire et l’accès humanitaire.

La conférence a été conclue par les interventions de Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères et le président de la République Emmanuel Macron.

La relocalisation de l’aide internationale en débat

La conférence a également été marquée par la présentation de Valérie Léon, chargée de recherche au sein du groupe URD, du rapport sur la localisation de l’aide humanitaire rédigé par un groupe de travail du think tank spécialisé dans l’analyse des politiques d’actions humanitaires.

Ce rapport étudie comment la crise de la Covid-19 a augmenté la participation des acteurs locaux (ONG locales, collectivités, etc) dans la mise en place de programmes d’aide humanitaire ou au développement. Les acteurs internationaux ont en effet dû restreindre leurs activités durant la crise sanitaire, confiant ainsi une plus grande responsabilité à leurs partenaires locaux.

Le rapport souligne les bénéfices de la localisation de l’aide internationale : les acteurs locaux sont souvent les plus capables d’identifier les besoins des populations et peuvent jouir d’une confiance qui fait parfois défaut aux ONG internationales. Il semble également accréditer l’idée, revendiquée de longue date par les acteurs de la coopération décentralisée, selon laquelle « l’efficacité de la gestion de crise dépend beaucoup de la capacité des autorités locales à prendre en main l’action de proximité ».

Mme Léon a ainsi proposé plusieurs pistes afin de soutenir la localisation de l’aide internationale :
-  Augmenter les financements à destination des organisations locales
-  Développer le renforcement des capacités institutionnelles des organisations et autorités locales
-  Encourager des actions de long terme et des programmes structurels, avec des financements pluri annuels en amont des crises et en direction des acteurs locaux.

Pour plus d’informations : e.perdrix@cites-unies-france.org



Documents à télécharger

Groupe URD : Des solutions locales à la pandémie globale

Publié le 17 décembre 2020




Sur ces thèmes

  COVID-19

jeudi 17 décembre 2020
Recrutement d’un consultant-formateur / Niger
vendredi 18 décembre 2020
MEAE/DAECT : COMMUNIQUÉ : Année de la coopération décentralisée franco-russe - Prolongation de l’appel à manifestation d’intérêt

Agenda

8
jan

CUF : CHRONIQUES GEOPOLITIQUES : 4ème session d’échange : "La course au vaccin", le 8 janvier 2021 !
18
oct
Du 18/10/2021 au 21/10/2021
JAPON : 7e Rencontres franco-japonaises de la coopération décentralisée - nouvelle date : 18-21 octobre 2021 !

Actualités

Lancement des missions du DCOL 5 : Calendrier
MEAE/DAECT : COMMUNIQUÉ : Année de la coopération décentralisée franco-russe - Prolongation de l’appel à manifestation d’intérêt
Conférence Nationale Humanitaire 2020 : la localisation de l’aide internationale à l’étude

CENTRE DE RESSOURCES



Texte
Photo
Son
Vidéo