Lundi 21 et mardi 22 septembre 2020
Cité des Sciences et de l'Industrie - Paris

Le mot de Geneviève Sevrin, Directrice générale de Cités Unies France

En raison de la crise liée à l’épidémie de coronavirus, les Rencontres 2020 de CUF, initialement prévues pour les 6 et 7 juillet, se dérouleront les 21 et 22 septembre prochains, à la Cités des Sciences et de l’Industrie ; elles seront l’occasion de mettre l’accent sur l’information et la sensibilisation des élus et des techniciens autour de l’action internationale des collectivités territoriales (AICT).

Ces Rencontres 2020 s’articuleront autour d’un double enjeu :

- Suite aux élections municipales en France en 2020, accompagner les nouveaux élus en mettant l’accent sur la sensibilisation et l’information autour de l’action internationale des collectivités territoriales en tant que politique publique ;

- Tirer les leçons de la crise du Covid-19 et échanger ensemble sur les évolutions de l’action internationale des collectivités, pour porter dans les coopérations et les partenariats les réflexions autour des nécessaires transformations des territoires, des modes de production, de consommation, des systèmes de santé... 


En 2020, les Rencontres de CUF vous proposent ainsi d’examiner ensemble quatre axes principaux :

1. Dans le monde d’après-Covid, quels sont les enjeux géopolitiques actuels, les contraintes, les opportunités auxquels sont confrontées notamment les collectivités ? 


2. Quelle place et quel rôle pour l’AICT dans un contexte de crise mondiale ? Luxe ou nécessité ? 


3. Quels sont les outils à disposition des élus ?

4. Comment échanger avec des collègues ou des acteurs de l’AICT, pour croiser les regards, les approches, les motivations ?

L’objectif est de convaincre, montrer que l’AICT permet de fédérer et dynamiser l’action au sein des collectivités, qu’elle élargit et renforce les compétences des agents et des professionnels du territoire, qu’elle fait rayonner la collectivité, en phase avec son territoire, et lui ouvre des perspectives économiques, culturelles, sociales et environnementales ; c’est aussi l’occasion de montrer qu’elle peut être une réponse positive à la mondialisation et permettre de nouer de nouvelles solidarités. La crise du coronavirus est là pour nous le rappeler, plus que jamais, la coopération entre collectivité est indispensable pour réfléchir ensemble aux réponses collectives à trouver face au dédis sanitaires et économiques notamment.