Mardi 2 et mercredi 3 juillet 2019
Cité des Sciences et de l'Industrie - Paris

Conférence : Les entreprises ont aussi des solutions pour construire des territoires durables en Afrique. Echangeons !

Lire le détail de la conférence

L’Afrique d’aujourd’hui représente 500 milion d’urbains sur un milliard d’habitants.
En 2045, toutes les projections prévoient 2 milliards d’Africains, urbanisés à environ 70%, soit 1,4 md d’urbains. En 30 ans, la population urbaine africaine va quasiment tripler. Les villes africaines vont donc connaître une évolution rapide, conséquence des effets amplifiés à la fois par l’exode rural et la croissance démographique, et les impacts des changements climatiques.
Face à ce constat, la question de la construction de villes durables se pose avec une urgence toute particulière : la ville africaine doit réussir sa transition et trouver ses modèles avec une mise à l’échelle sans précédent. Cela passera notamment au travers du prisme de la durabilité que nous prenons au sens inclusif du terme (inclusivité environnementale, économique, et sociale). Or, les entreprises françaises bénéficient d’une expertise unique en la matière.

Cette offre mêle exhaustivité sur tous les segments de la ville, savoir-faire public-privé, respect des processus exigeants de marchés publics, intégration de l’enjeu crucial de formation, adaptabilité avec l’existant et la donne locale - notamment sur le sujet de l’habitat informel -inclusion des critères ODD... Elle est aujourd’hui particulièrement mobilisée au travers de différents canaux (Vivapolis, Task Force Ville Durable de MEDEF International) pour apporter des solutions techniques collectives et qui répondent à des problématiques très locales et adaptées aux systèmes de gouvernances locales africains.
Les élus sont au cœur de cette problématique et la question de mise en place de gouvernances locales solides est une condition sine qua non pour relever le défi urbain africain. Ces futurs territoires durables doivent pouvoir allier maîtrise d’ouvrage, transparence, vision prospective de développement, et participation des habitants. Ainsi, il est nécessaire de créer les liens entre les entreprises et les écosystèmes locaux africains. Il faut donc passer ensemble à des travaux opérationnels pour le Sommet 2020 en respectant les écosystèmes locaux africains et en travaillant sur l’amont : financements des projets, formation des opérateurs locaux privés, renforcement des gouvernances territoriales, mais aussi clarification du cadre juridique et des marchés publics.

Animation
- Gérard Wolf, Président de la Task Force Ville durable, Médef International

Intervenants
• Grégoire Landel, Société City Tops
• Marie Chalvignac, Société Numtech et dispositif FASEP
• Ivan Dedessus le Moustier, Relations Infranationales, Région Auvergne – Rhône-Alpes
• Filière Française de l’eau (à confirmer)
• UrbAquitaine (à confirmer)
• Région Nouvelle-Aquitaine (à confirmer)



Informations pratiques


- Horaire : 3 juillet 2019, de 11h00 à 12h30
- Salle : Salle L. Armand Ouest
- Type : Conférence 1

Localisation de la salle




Les autres rendez-vous de la session


- De 09h00 à 10h30 : Conférence : Citoyenneté, démocratie participative et innovation sociale en Afrique, quelle place les collectivités donnent-elles aux femmes et aux jeunes ? (salle Salle L. Armand Ouest)

- De 11h00 à 12h30 : Conférence : Quelles solutions les collectivités portent-elles en matière d’Innovation énergétique et climatique en Afrique ? (salle Salle L. Armand Est)

- De 14h30 à 16h00 : Conférence : Quelle place pour l’économie sociale et solidaire en Afrique et dans les projets de coopération pour des territoires durables ? (salle Salle L. Armand Ouest)