Mardi 2 et mercredi 3 juillet 2019
Cité des Sciences et de l'Industrie - Paris

Conférence : Dans un contexte de sortie de crise en République centrafricaine, comment poser les enjeux de la décentralisation et de la ville durable ?

Lire le détail de la conférence

Depuis 2013, Cités Unies France coordonne, avec l’appui du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, l’Union européenne et la Ville de Checy, un programme d’aide à la Ville de Bangui suite au déclenchement des hostilités qui ont frappé le pays.
Les premiers temps de la mise en oeuvre de ce programme visaient à accompagner la déconcentration des compétences du niveau central au niveau des arrondissements de la ville ; améliorer la gestion des marchés locaux nécessitait un renforcement de la sécurité d’une part, avec une présence physique sur le terrain, d’opérateurs municipaux recrutés (EMT Équipe Municipale Temporaire) et de la propreté des marchés d’autre part, pour garantir de bonnes conditions sanitaires et de vente. Le modèle EMT que Cités Unies France a proposé à la ville de Bangui s’inspire de pratiques plus communes type « THIMO » (main d’oeuvre à haute intensité contre argent) utilisées par la plupart des ONG, notamment humanitaires. Avec cette différence que c’est bien la mairie qui, via les EMT, offre du travail à la population et non une institution extérieure. Cela soutient l’effort pour rétablir une confiance des habitants envers les acteurs publics, tout en augmentant les capacités de la mairie à délivrer un vrai service à la population.

Cités Unies France continue l’accompagnement de la capitale de la République centreafricaine, RCA, vers la mise en place d’une véritable politique de la ville durable par la mise en oeuvre d’activités qui viseront la cohésion urbaine et la solidarité de l’ensemble des arrondissements de la commune. Aujourd’hui, malgré un contexte toujours difficile, l’espoir d’élections locales trace de nouvelles perspectives pour ce pays en quête d’un nouveau souffle démocratique. En février 2019, le gouvernement et les groupes armés centrafricains ont paraphé l’« accord politique pour la paix et la réconciliation ». En 43 pages, ils s’engagent dans un processus de sortie de crise, axé sur le désarmement, la décentralisation et la justice.
Le premier volet de la politique de décentralisation devrait concerner l’organisation d’élections municipales. En RCA comme au Mali, une vraie décentralisation pourrait aider le pays à sortir de la crise. Quelles étapes et quels enjeux doivent accompagner ce processus ? Quel accompagnement possible par les collectivités françaises ?

Animation
- Nicolas Wit, Directeur général adjoint, Cités Unies France

Intervenants pressentis
• Jean-Pierre Tuquoi, Journaliste, Le Monde (Afrique)
• Emile-Gros Nakombo, Maire de Bangui
• Constant Ngbondo, Député centrafricain, chef de la délégation parlementaire en visite à Paris
• Rémy Rabillard, Ville de Chécy



Informations pratiques


- Horaire : 3 juillet 2019, de 09h00 à 10h30
- Salle : Salle L. Armand Est
- Type : Conférence 2

Localisation de la salle




Les autres rendez-vous de la session


- De 14h30 à 16h00 : Conférence : Reconstruction en Irak : quels sont les enjeux de la décentralisation et comment les collectivités françaises peuvent-elles s’y associer ? (salle Salle L. Armand Est)

- De 16h30 à 18h00 : Conférence : Alliance globale pour les crises urbaines (GAUC) : Quels défis pour les collectivités face aux crises urbaines (réfugiés, reconstruction, résilience) ? (salle Salle L. Armand Est)