Lundi 21 et mardi 22 septembre 2020
Cité des Sciences et de l'Industrie - Paris

1ère Conférence plénière : Au lendemain de la crise sanitaire : l’Action Internationale des Collectivités territoriales - AICT, luxe ou nécessité ?

Lire le détail de la conférence

Lire le détail de la conférence
La crise sanitaire et les bouleversements qu’elle a engendrés dans l’organisation des sociétés ont bousculé et bousculent encore des certitudes solidement ancrées.

Les évidences vacillent ; ainsi, cette si lointaine épidémie chinoise ne pouvait-elle pas atteindre la France… ? Cette crise resterait purement locale, cantonnée à un autre continent ? L’Europe, forte de ses avancées scientifiques et de son système de protection sociale saurait aisément gérer une pandémie de ce type ? Des pays considérés comme plus fragiles seraient plus atteints… ?

Tout d’un coup, les idées reçues basculent. La résilience ne serait-elle pas bien plus forte chez nos partenaires dits du Sud ? Ce qui se passe si loin de moi peut il ne pas avoir une répercussion sans précédent ici ?

Ces clichés sont celles que l’action internationale des collectivités territoriales ont pris, depuis plusieurs années déjà, pour cible.
Cela fait, en effet, plusieurs années que les coopérations décentralisées se fondent sur l’idée que tout problème global a des solutions locales et que c’est dans le partage de ces solutions que les collectivités peuvent être fer de lance de la construction d’un nouveau référentiel de développement durable et partagé.

La crise sanitaire semble agir comme un accélérateur de prise de conscience/introspection et de mutationsur notre perception des problèmes et des solutions à leur apporter. Et cette mutation est en germe dans bon nombre des projets portés par les collectivités territoriales françaises dans le cadre de leurs coopérations internationales.
Certaines adoptent cette mutation comme un objectif en tant que tel et l’inscrivent dans le paradigme des Objectifs du Développement Durable. D’autres, sans le dire font évoluer leur cadre d’intervention en faisant bouger les lignes, de façon progressive et pragmatique.
Mais toutes, incontestablement sont les sherpas de la construction d’un nouveau modèle, que la société, au lendemain de la crise sanitaire, semble appeler de ses vœux.

Alors dans ces conditions, l’AICT, luxe ou nécessité ?

Sur la base de ces constats, la conférence sera l’occasion de donner la parole à des représentants de collectivités territoriales autour de plusieurs réflexions :
- en quoi la crise sanitaire et ses répercussions renforcent-t-elles la légitimité et la pertinence de l’AICT ?
o comment l’AICT constitue un indispensable lieu de partage entre pairs, à même de produire des solutions ?
o comment l’AICT participe du mouvement de décentralisation, indispensable pur des gestions efficaces de crise
o …
- comment, forte de sa nécessité, l’AICT évolue-t-elle et va-t-elle poursuivre ses évolutions pour répondre aux attentes des évolutions que traversent nos sociétés ?
o le renforcement de la référence aux ODD
o le rôle attendu des CT sur la défense des plus vulnérables
o le rôle attendu des CT sur la relance de l’économie
o le rôle attendu des CT en matière d’écologie
o …



Informations pratiques


- Horaire : 22 septembre 2020, de 09h30 à 11h00
- Salle : Salle L. Armand
- Type : Plénière

Localisation de la salle




Les autres rendez-vous de la session


- De 09h00 à 09h30 : Ouverture des Rencontres de l’AICT (salle Salle L. Armand)

- De 14h00 à 15h30 : 2ème Conférence plénière : L’après COVID-19 : Quelle nouvelle configuration géopolitique ? (salle Salle L. Armand)